Comment ça marche ?

La première démarche est de chercher un avocat collaboratif, c’est à dire un avocat qui s’est formé à la méthode collaborative pour vous défendre autrement. Notre association vous garantit que nos avocats adhérents inscrits chez nous ont bien suivi la formation requise et sont investis pour mettre en avant cette pratique amiable visant à vous aider à trouver la meilleure solution possible à votre litige.

Quelle est la différence entre un avocat traditionnel et un avocat collaboratif ?

Un avocat traditionnel qualifie les faits juridiquement et vous indique les issues possibles la plupart du temps judiciaires selon vos choix de départ. Un avocat collaboratif vous aidera dans la recherche de vos besoins et vos intérêts au-delà de votre position initiale dans le cadre d’un processus dit collaboratif sécurisé juridiquement.

Le processus collaboratif favorise des rencontres avec votre ou vos adversaires et leur avocat collaboratif dans le but de vous aider pour trouver la meilleure solution négociée sans devoir passer par le tribunal en évitant à la fois le coût, la longueur et les aléas d’un procès.

Bien évidemment, vous gardez la possibilité, si vous ne trouvez pas un accord satisfaisant dans ce cadre, d’aller soumettre votre litige au tribunal compétent, s’il n’est pas réglé à l’amiable complètement ou seulement de façon partielle.

Pourquoi faut il signer une convention de participation à un processus collaboratif ?

Elle vous permet de donner date certaine à votre entrée en négociation et que les règles du processus collaboratif rappelées dans notre charte soient respectées. Elle justifie aussi que vous avez bien participé à une tentative amiable de résolution des litiges imposée par la loi désormais. Si vous signez un accord, vous pouvez choisir de la valider judiciairement et la procédure en est nécessairement simplifiée et plus courte en tous domaines. S’il persiste des désaccords, vous bénéficierez aussi d’une procédure judiciaire accélérée.

Aller à la barre d’outils