1/2 La naissance de notre association

Elle a été créée à l’issue de la conférence internationale de droit collaboratif qui s’est tenue en septembre 2011 à Lille en présence et avec la participation active de membres du bureau de l’IACP (International academy of collaborative professionals) et de nos homologues européens.

Cette conférence a été organisée sur initiative de Me D Lopez -Eychenié et Me Brigitte Bogucki à l’occasion d’une réunion internationale à Lille des professionnels collaboratifs en présence de la Présidente de l’IACP (International Academy of Collaborative Professionals) et des responsables des associations européennes en Europe.

Les professionnels collaboratifs présents venus de toute la France ont ressenti le besoin d’avoir une association qui ne se contente pas de former mais agisse pour développer le droit collaboratif dans tous les domaines du droit et en régions.

Le défi a été relevé et c’est ainsi que l’association des professionnels collaboratifs interrégionale est née en octobre 2011 avec les particularités suivantes:

  • être focalisée sur le développement en région du droit collaboratif en s’appuyant sur des correspondants régionaux;
  • être ouverte à tous les types de droit (famille, Travail, entreprise, baux,..) et non pas uniquement au droit de la famille ;
  • être indépendante ;
  • être pluridisciplinaire pour pouvoir travailler en équipe en tant que de besoin avec des experts également formés (psys, conseillers financiers etc…);
  • proposer des formations de base, avancée et continue qui seront spécifiquement dispensées par des Professionnels Collaboratifs formés pour ce faire;
  • être une « plateforme » de rencontre des professionnels collaboratifs entre eux afin de former des groupes de travail permettant la mise en place d’une analyse de pratique continue et des formations adaptées aux besoins;
  • adhérer aux standards de l’IACP (International Academy Collaborative Professionals) qui est l’association internationale de référence et désormais de l’ENCP (association européenne)
  • être une vitrine pour nos clients pour se faire connaître du grand public comme «Professionnels Collaboratifs », c’est-à-dire ayant reçu une formation spécifique complète permettant de conduire un processus amiable selon les règles du droit collaboratif ;
  • être une force de proposition auprès de notre profession et des pouvoirs publics pour le développement du droit collaboratif

2/2 L’origine du droit Collaboratif

Stuart Webb, un avocat du Minnesota, après un contentieux judiciaire éprouvant a décidé qu’il n’irait plus au tribunal.  Il s’est alors employé à développer le droit collaboratif (collaborative law) pour éviter de recourir à l’option judiciaire dans les négociations entre avocats et leurs clients.

L’objectif est de collaborer en équipe pour trouver une solution respectueuse des intérêts de chacun avec l’aide d’avocats spécialement formés au processus collaboratif qui s’engagent à fond dans la recherche de solutions amiables selon une méthode éprouvée.

Les avocats et leurs clients signent ensemble une convention écrite par laquelle ils s’engagent notamment à ne pas porter le litige devant un tribunal pendant la négociation puisque l’objectif visé est de parvenir à un accord amiable.

Au cours de la négociation, il est possible de faire appel à tous experts divers selon la nature du dossier (architectes, conseillers en patrimoine, notaires, experts-comptables, psychologues) également formés au processus collaboratif et soumis aux mêmes obligations déontologiques strictes.

Le recours judiciaire n’est pas une option pour ces professionnels collaboratifs si bien qu’ils s’engagent pour préserver la confidentialité des échanges en équipe à ne pas poursuivre judiciairement l’un de vous. La réussite de ce type de négociation est de fait de plus de 85% car il est possible de jouer cartes sur tables sans crainte du risque judiciaire. C’est ce qui a fait le succès du droit collaboratif qui s’est développé depuis lors dans le monde entier.

Aller à la barre d’outils