Comment ça marche ?

La première démarche est de chercher un avocat collaboratif, c’est à dire un avocat qui s’est formé à la méthode collaborative pour vous défendre autrement qui vous l’expliquera en détails. Nous vous garantissons que les avocats inscrits chez nous ont bien suivi la formation requise et sont investis pour mettre en avant cette pratique amiable.

1/3 Quelle est la différence entre un avocat traditionnel et un avocat collaboratif ?

Un avocat traditionnel qualifie les faits juridiquement et vous indique les issues possibles la plupart du temps judiciaires selon vos choix de départ.

Un avocat collaboratif vous aidera dans la recherche de vos besoins et vos intérêts au-delà de votre position initiale dans le cadre d’un processus sécurisé juridiquement qui favorise des rencontres avec votre ou vos adversaires et leur avocat collaboratif pour trouver la meilleure solution négociée sans devoir passer par le tribunal. Vous êtes dans tous les cas gagnant car vous ne prenez pas le risque d’une décision judiciaire qui ne vous convienne pas. Pour autant, vous gardez la possibilité, si vous ne trouvez pas un accord satisfaisant dans ce cadre, d’aller soumettre votre litige au tribunal compétent, s’il n’est pas réglé à l’amiable complètement ou seulement de façon partielle.

L’avocat collaboratif est spécialement formé pour vous préparer à chaque étape du processus et fait un bilan avec vous pour progresser dans la recherche des meilleures solutions amiables qui vous conviennent et doivent être discutées et débattues voire essayées avec la ou les personnes avec lesquelles vous êtes en conflit qui est assistée également par un avocat collaboratif.

Pour cela, les avocats collaboratifs préparent une convention écrite par laquelle, ils s’engagent à vos côtés dans le respect de chacun à travailler avec vous dans l’objectif de favoriser l’émergence de solutions viables que le contentieux judiciaire peu souple ne favorise pas puisqu’on se base sur des demandes initiales et que le juge ne répond qu’aux demandes expressément formulées.

2/3 Pourquoi faut il signer une convention de participation à un processus collaboratif ?

Avant toute négociation, vous signez cette convention ensemble aux côtés de vos avocats respectifs. Elle vous engage vous et vos avocats sur une confidentialité renforcée et a pour but de vous protéger d’une action en justice de la personne avec laquelle vous êtes en différend. Elle vous permet de donner date certaine à votre entrée en négociation et de déterminer quels sont les sujets à aborder et les règles du processus collaboratif. Elle justifie que vous avez bien participé à une tentative amiable de résolution des litiges imposée par la loi désormais. Et au mieux, elle vous permet de bénéficier de délais judiciaires accélérés si vous trouvez accord car la procédure en est nécessairement simplifiée et plus courte en tous domaines.

3/3 Quelle différence entre la négociation collaborative et une négociation traditionnelle ?

Vous négociez en présence de votre avocat qui est à la fois là pour vous faire avancer dans une solution juridiquement acceptable pour vous qui corresponde au respect de vos intérêts et besoins communs. Vous avez la possibilité de recourir à des experts collaboratifs en tous domaines, lesquels à la différence des experts judiciaires sont formés à la méthode de négociation collaborative et ne vous imposeront aucune solution technique correspondant à la norme habituelle stricte mais qui serait inadaptée ou contraire à vos intérêts respectifs. Ni vos avocats, ni les experts éventuels nécessités par des aspects techniques ne vous imposeront une solution toute trouvée d’avance et ne répondant qu’à des normes sans prendre en compte vos réels besoins.

Ils réfléchiront avec vous à la meilleure résolution de votre problème pris dans sa globalité. Ils s’engagent et signent la convention préparée par vos avocats respectifs ensemble pour répondre aux mêmes obligations et vous garantir sur cette confidentialité.

Il ne s’agit pas en pratique collaborative de vous dire, nous essayons de négocier et si cela ne va pas, nous irons nous expliquer devant un tribunal. C’est trop facile et cela ne permet pas de discussions cartes sur tables si le risque d’une issue judiciaire est patent. Personne ne peut être confiant dans une telle optique ne serait-ce que parce que chacun répugne à dévoiler l’ensemble de ses pièces pour les voir ensuite utilisées devant un tribunal.

La clef de la réussite du droit collaboratif est d’aller plus loin dans la recherche amiable. Le recours au tribunal n’est pas une option et cela marche car vos droits sont préservés tout au long du processus.

La grande particularité du processus collaboratif est que les avocats et/ou autres experts appelés en cas de besoin qui y ont participé sont tellement engagés dans un processus amiable qu’il se retireront en cas d’échec de la négociation pour qu’il n’y ait aucun risque d’utilisation judiciaire des échanges que vous avez eus en toute confiance dans le cadre d’un travail d’équipe. Les avocats collaboratifs n’iront présenter à un tribunal que l’homologation de vos accords, c’est à dire les officialiser. C’est ce qui a fait le succès de la méthode collaborative dans 85% des cas qui a favorisé son développement dans le monde.

La pratique collaborative est efficace parce qu’elle permet de dépasser largement des positions de départ qui ne sont peut être pas les meilleures mais celles que l’on voit de prime abord sans avoir recherché ce que l’on découvre parfois trop tard.

Il faut également avoir à l’esprit que plus un conflit dure, plus il s’enlise parce que chacun est amené à défendre des positions plus que des solutions qui n’ont pas été travaillées dans un esprit favorable aux deux personnes en litige ou plus.

En choisissant de recourir à la méthode collaborative, vous savez que vous vous donnez les moyens de tout essayer pour parvenir à une solution la plus intelligente possible qui vous donnera satisfaction dans un délai que vous pouvez pour grande partie maîtriser. Vous ne vous faites pas plus imposer une solution en final par un juge qui ne vous donnera jamais autant satisfaction que si vous avez pleinement collaboré, participé, contribué en étant assisté(e) par des professionnels qui se sont formés à des techniques de négociation qui ont fait leurs preuves dans le monde entier. Et surtout, vous recherchez votre solution négociée en vous épargnant les souffrances, les déchirements d’un procès mais aussi les attentes d’un procès long, coûteux soumis à de nombreux aléas avec une décision en final parfois dépassée par de nouveaux éléments qui n’ont pu être pris en compte ou ne satisfaisant ni l’un ni l’autre en pratique.

Les professionnels collaboratifs de l’ADPCI ont choisi de travailler avec rigueur et s’investissent dans une formation continue pour mieux vous servir dans des conflits de personnes que ce soit en droit privé ou des affaires.

Le résultat obtenu est dans près de 85% des cas à la hauteur des besoins et des intérêts mutuels et c’est pourquoi, ils s’engagent à vos côtés

Aller à la barre d’outils